Vous êtes ici : Catégorie / MCS Enfance
Recherche par mot-clé :        
MCS Enfance (En téléchargement)
Prix: 45.00   EUR (68.11$ CA)

Catégorie :  Catégorie / MCS Enfance


  
MCS Enfance (En téléchargement)
 

Ces ateliers ont eu lieu les Vendredi 16, Samedi 17 et Dimanche 18 Novembre 2018 à 20h heure de Paris.

Animé par : Alexandra Duriez

Intention : 

  • neutraliser les mémoires cellulaires de structure de la période de l'Enfance
  • guérir les traumatismes
  • apaiser la souffrance
  • transcender la colère et la culpabilité résultant des traumas et de la souffrance
  • se dégager du vague à l'âme récurrent caractéristique des personnes ayant vécu une enfance difficile et installer la soif de vivre
  • accepter notre soif de vivre et la laisser s'exprimer sans entrave
  • conscientiser les croyances sur nous-mêmes, autrui et notre environnement afin de voir nos limites et ainsi les dépasser
  • faciliter la création délibérée d'expériences de vie saines et évolutives
  • améliorer la confiance en autrui et notre relationnel global (amour, famille, travail, amis, etc.)
  • + les intentions formulées par le groupe pendant le direct


En savoir plus...

Les mémoires cellulaires de structure sont formées dans un premier temps lors de notre vie intra-utérine, puis lors de notre naissance et dans nos premières années de vie. Tous les évènements auxquels nous sommes soumis vont laisser une empreinte dans notre corps, au niveau cellulaire/génétique.

L’épigénétique (qui est la science qui étudie le lien entre l’environnement et l’expression des gènes, c’est à dire sur ce que nous devenons sous l’influence de notre environnement) nous a prouvé ces récentes dernières années beaucoup d’informations en ce sens. Ces empreintes vont modifier notre structure physique mais aussi psychique et ainsi nous rendre forts ou vulnérables aux stimulations futures de notre environnement.

Ce sont ces mémoires cellulaires de structure qui vont rendre traumatiques les futures situations stressantes et ainsi créer de nouvelles mémoires cellulaires traumatiques.

Ces dernières mémoires cellulaires traumatiques sont facilement transmutables par les méthodes de libération émotionnelle classiques, mais qu’en est-il des mémoires cellulaires de structure?

Sans un travail sur les mémoires cellulaires de structure, chaque nouvelle situation stressante peut devenir traumatique, et nous n’en finissons pas de nettoyer, encore et encore, nos mémoires cellulaires qui se reforment jour après jour. Cela correspond aux personnes qui disent : « Je travaille constamment sur mes émotions, je me sens mieux mais ce n’est pas encore satisfaisant, je ne me sens pas joyeux et paisible à l’intérieur, ou alors pour de courtes périodes, et ensuite de nouvelles peurs et hyper-réactivités émotionnelles émergent. »


– Qu’est-ce qu’une MCS ?

Les Mémoires Cellulaires de Structure sont toutes les informations ou mémoires cellulaires que notre corps emmagasine, correspondant à nos expériences, constructives ou traumatisantes ,vécues lors de la gestation, la naissance et les premières années de vie, ainsi que notre constitution génétique découlant du génome maternel et paternel. Elles vont déterminer notre structure, c’est-à-dire les fondations de notre être, nos forces et nos faiblesses de départ.

– Pourquoi travailler sur les MCS ?

Il est important de travailler sur ces mémoires afin de renforcer notre être dans sa structure, ses fondations.

– Le syndrome du « oui mais… »

De mon expérience personnelle et professionnelle, je suis arrivée au constat suivant : les méthodes de libération émotionnelle classiques sont très efficaces pour travailler les peurs, les phobies, les hyper-réactivités du quotidien, elles apportent sans conteste une grande aide et un meilleur confort de vie, elles permettent de dépasser certains traumatismes, etc, mais elles ne permettent pas de travailler sur la structure. C’est à dire que malgré nos efforts, malgré le mieux-être ressenti, il reste un « oui mais… ». Ce « oui mais… » c’est une sensation très profonde d’inconfort, de non-amour de soi, de non-adaptation au monde dans lequel nous évoluons, de décalage avec les autres qui, eux, ont l’air tellement bien dans leur vie. C’est l’impression que l’on pourrait VRAIMENT être heureux si seulement… et on ne sait pas comment faire.

– Pourquoi les méthodes classiques de libération émotionnelle sont efficaces mais pas suffisantes ?

La métaphore de la maison : imaginons que nous sommes une maison, avec ses fondations, sa charpente, sa toiture, ses murs porteurs, ses cloisons, ses fenêtres, ses portes, sa décoration … Les expériences vécues pendant notre période de construction (gestation, naissance, premières années de vie) vont conditionner notre structure : la stabilité, l’équilibre, la solidité, la résistance.

Ces expériences correspondent donc aux Mémoires Cellulaires de Structure.Notre structure correspond aux fondations et à la charpente de la maison. Les expériences vécues après cette période de construction intérieure n’impacteront pas sur nos fondations et la charpente mais sur les éléments secondaires tels que le papier peint, les meubles, les cloisons, la décoration, etc. Les méthodes de libération émotionnelle classiques ont un spectre d’action limité aux mémoires cellulaires faites après la période de construction intérieure.



Les ateliers comportent 3 phases :

  1. Présentation et questions/réponses
  2. Rrappel des intentions puis soin énergétique
  3. Retours et questions/réponses.

Il s’agit d’un travail énergétique collectif à distance et par intention.

 

Formats des vidéo-ateliers à télécharger : MP4

Durée totale de 2 heures

 

 
 
Pour la description complète de ce produit, suivez ce lien.
Procurez-vous dès maintenant « MCS Enfance » (En téléchargement)
 

 

 suite...



MCS Enfance - Option 2 versements égaux (En téléchargement)
Prix: 24.00   EUR (36.33$ CA)

Catégorie :  Catégorie / MCS Enfance


  
MCS Enfance - Option 2 versements mensuels égaux (En téléchargement)
 

Date : Vendredi 16, Samedi 17 et Dimanche 18 Novembre à 20h heure de Paris

Animé par : Alexandra Duriez

Intention : 

  • neutraliser les mémoires cellulaires de structure de la période de l'Enfance
  • guérir les traumatismes
  • apaiser la souffrance
  • transcender la colère et la culpabilité résultant des traumas et de la souffrance
  • se dégager du vague à l'âme récurrent caractéristique des personnes ayant vécu une enfance difficile et installer la soif de vivre
  • accepter notre soif de vivre et la laisser s'exprimer sans entrave
  • conscientiser les croyances sur nous-mêmes, autrui et notre environnement afin de voir nos limites et ainsi les dépasser
  • faciliter la création délibérée d'expériences de vie saines et évolutives
  • améliorer la confiance en autrui et notre relationnel global (amour, famille, travail, amis, etc.)
  • + les intentions formulées par le groupe pendant le direct


En savoir plus...

Les mémoires cellulaires de structure sont formées dans un premier temps lors de notre vie intra-utérine, puis lors de notre naissance et dans nos premières années de vie. Tous les évènements auxquels nous sommes soumis vont laisser une empreinte dans notre corps, au niveau cellulaire/génétique.

L’épigénétique (qui est la science qui étudie le lien entre l’environnement et l’expression des gènes, c’est à dire sur ce que nous devenons sous l’influence de notre environnement) nous a prouvé ces récentes dernières années beaucoup d’informations en ce sens. Ces empreintes vont modifier notre structure physique mais aussi psychique et ainsi nous rendre forts ou vulnérables aux stimulations futures de notre environnement.

Ce sont ces mémoires cellulaires de structure qui vont rendre traumatiques les futures situations stressantes et ainsi créer de nouvelles mémoires cellulaires traumatiques.

Ces dernières mémoires cellulaires traumatiques sont facilement transmutables par les méthodes de libération émotionnelle classiques, mais qu’en est-il des mémoires cellulaires de structure?

Sans un travail sur les mémoires cellulaires de structure, chaque nouvelle situation stressante peut devenir traumatique, et nous n’en finissons pas de nettoyer, encore et encore, nos mémoires cellulaires qui se reforment jour après jour. Cela correspond aux personnes qui disent : « Je travaille constamment sur mes émotions, je me sens mieux mais ce n’est pas encore satisfaisant, je ne me sens pas joyeux et paisible à l’intérieur, ou alors pour de courtes périodes, et ensuite de nouvelles peurs et hyper-réactivités émotionnelles émergent. »


– Qu’est-ce qu’une MCS ?

Les Mémoires Cellulaires de Structure sont toutes les informations ou mémoires cellulaires que notre corps emmagasine, correspondant à nos expériences, constructives ou traumatisantes ,vécues lors de la gestation, la naissance et les premières années de vie, ainsi que notre constitution génétique découlant du génome maternel et paternel. Elles vont déterminer notre structure, c’est-à-dire les fondations de notre être, nos forces et nos faiblesses de départ.

– Pourquoi travailler sur les MCS ?

Il est important de travailler sur ces mémoires afin de renforcer notre être dans sa structure, ses fondations.

– Le syndrome du « oui mais… »

De mon expérience personnelle et professionnelle, je suis arrivée au constat suivant : les méthodes de libération émotionnelle classiques sont très efficaces pour travailler les peurs, les phobies, les hyper-réactivités du quotidien, elles apportent sans conteste une grande aide et un meilleur confort de vie, elles permettent de dépasser certains traumatismes, etc, mais elles ne permettent pas de travailler sur la structure. C’est à dire que malgré nos efforts, malgré le mieux-être ressenti, il reste un « oui mais… ». Ce « oui mais… » c’est une sensation très profonde d’inconfort, de non-amour de soi, de non-adaptation au monde dans lequel nous évoluons, de décalage avec les autres qui, eux, ont l’air tellement bien dans leur vie. C’est l’impression que l’on pourrait VRAIMENT être heureux si seulement… et on ne sait pas comment faire.

– Pourquoi les méthodes classiques de libération émotionnelle sont efficaces mais pas suffisantes ?

La métaphore de la maison : imaginons que nous sommes une maison, avec ses fondations, sa charpente, sa toiture, ses murs porteurs, ses cloisons, ses fenêtres, ses portes, sa décoration … Les expériences vécues pendant notre période de construction (gestation, naissance, premières années de vie) vont conditionner notre structure : la stabilité, l’équilibre, la solidité, la résistance.

Ces expériences correspondent donc aux Mémoires Cellulaires de Structure.Notre structure correspond aux fondations et à la charpente de la maison. Les expériences vécues après cette période de construction intérieure n’impacteront pas sur nos fondations et la charpente mais sur les éléments secondaires tels que le papier peint, les meubles, les cloisons, la décoration, etc. Les méthodes de libération émotionnelle classiques ont un spectre d’action limité aux mémoires cellulaires faites après la période de construction intérieure.


Tarif : 45€ pour les 3 jours + toutes les séances complémentaires à venir.

Vous êtes invité à vous connecter vers 19H30.

Le direct débute à 20H et comporte 3 phases :

  1. Présentation et questions/réponses
  2. Rrappel des intentions puis soin énergétique
  3. Retours et questions/réponses.

Il s’agit d’un travail énergétique collectif à distance et par intention.

 

Formats des vidéo-ateliers à télécharger : MP4

Durée totale de 2 heures

 

 
 
Pour la description complète de ce produit, suivez ce lien.
Procurez-vous dès maintenant « MCS Enfance » - Option 2 versements mensuels égaux (En téléchargement)
 

 

 suite...



MCS Enfance - Option 3 versements égaux (En téléchargement)
Prix: 17.00   EUR (25.73$ CA)

Catégorie :  Catégorie / MCS Enfance


  
MCS Enfance - Option 3 versements mensuels égaux (En téléchargement)
 

Date : Vendredi 16, Samedi 17 et Dimanche 18 Novembre à 20h heure de Paris

Animé par : Alexandra Duriez

Intention : 

  • neutraliser les mémoires cellulaires de structure de la période de l'Enfance
  • guérir les traumatismes
  • apaiser la souffrance
  • transcender la colère et la culpabilité résultant des traumas et de la souffrance
  • se dégager du vague à l'âme récurrent caractéristique des personnes ayant vécu une enfance difficile et installer la soif de vivre
  • accepter notre soif de vivre et la laisser s'exprimer sans entrave
  • conscientiser les croyances sur nous-mêmes, autrui et notre environnement afin de voir nos limites et ainsi les dépasser
  • faciliter la création délibérée d'expériences de vie saines et évolutives
  • améliorer la confiance en autrui et notre relationnel global (amour, famille, travail, amis, etc.)
  • + les intentions formulées par le groupe pendant le direct


En savoir plus...

Les mémoires cellulaires de structure sont formées dans un premier temps lors de notre vie intra-utérine, puis lors de notre naissance et dans nos premières années de vie. Tous les évènements auxquels nous sommes soumis vont laisser une empreinte dans notre corps, au niveau cellulaire/génétique.

L’épigénétique (qui est la science qui étudie le lien entre l’environnement et l’expression des gènes, c’est à dire sur ce que nous devenons sous l’influence de notre environnement) nous a prouvé ces récentes dernières années beaucoup d’informations en ce sens. Ces empreintes vont modifier notre structure physique mais aussi psychique et ainsi nous rendre forts ou vulnérables aux stimulations futures de notre environnement.

Ce sont ces mémoires cellulaires de structure qui vont rendre traumatiques les futures situations stressantes et ainsi créer de nouvelles mémoires cellulaires traumatiques.

Ces dernières mémoires cellulaires traumatiques sont facilement transmutables par les méthodes de libération émotionnelle classiques, mais qu’en est-il des mémoires cellulaires de structure?

Sans un travail sur les mémoires cellulaires de structure, chaque nouvelle situation stressante peut devenir traumatique, et nous n’en finissons pas de nettoyer, encore et encore, nos mémoires cellulaires qui se reforment jour après jour. Cela correspond aux personnes qui disent : « Je travaille constamment sur mes émotions, je me sens mieux mais ce n’est pas encore satisfaisant, je ne me sens pas joyeux et paisible à l’intérieur, ou alors pour de courtes périodes, et ensuite de nouvelles peurs et hyper-réactivités émotionnelles émergent. »


– Qu’est-ce qu’une MCS ?

Les Mémoires Cellulaires de Structure sont toutes les informations ou mémoires cellulaires que notre corps emmagasine, correspondant à nos expériences, constructives ou traumatisantes ,vécues lors de la gestation, la naissance et les premières années de vie, ainsi que notre constitution génétique découlant du génome maternel et paternel. Elles vont déterminer notre structure, c’est-à-dire les fondations de notre être, nos forces et nos faiblesses de départ.

– Pourquoi travailler sur les MCS ?

Il est important de travailler sur ces mémoires afin de renforcer notre être dans sa structure, ses fondations.

– Le syndrome du « oui mais… »

De mon expérience personnelle et professionnelle, je suis arrivée au constat suivant : les méthodes de libération émotionnelle classiques sont très efficaces pour travailler les peurs, les phobies, les hyper-réactivités du quotidien, elles apportent sans conteste une grande aide et un meilleur confort de vie, elles permettent de dépasser certains traumatismes, etc, mais elles ne permettent pas de travailler sur la structure. C’est à dire que malgré nos efforts, malgré le mieux-être ressenti, il reste un « oui mais… ». Ce « oui mais… » c’est une sensation très profonde d’inconfort, de non-amour de soi, de non-adaptation au monde dans lequel nous évoluons, de décalage avec les autres qui, eux, ont l’air tellement bien dans leur vie. C’est l’impression que l’on pourrait VRAIMENT être heureux si seulement… et on ne sait pas comment faire.

– Pourquoi les méthodes classiques de libération émotionnelle sont efficaces mais pas suffisantes ?

La métaphore de la maison : imaginons que nous sommes une maison, avec ses fondations, sa charpente, sa toiture, ses murs porteurs, ses cloisons, ses fenêtres, ses portes, sa décoration … Les expériences vécues pendant notre période de construction (gestation, naissance, premières années de vie) vont conditionner notre structure : la stabilité, l’équilibre, la solidité, la résistance.

Ces expériences correspondent donc aux Mémoires Cellulaires de Structure.Notre structure correspond aux fondations et à la charpente de la maison. Les expériences vécues après cette période de construction intérieure n’impacteront pas sur nos fondations et la charpente mais sur les éléments secondaires tels que le papier peint, les meubles, les cloisons, la décoration, etc. Les méthodes de libération émotionnelle classiques ont un spectre d’action limité aux mémoires cellulaires faites après la période de construction intérieure.



Vous êtes invité à vous connecter vers 19H30.

Le direct débute à 20H et comporte 3 phases :

  1. Présentation et questions/réponses
  2. Rrappel des intentions puis soin énergétique
  3. Retours et questions/réponses.

Il s’agit d’un travail énergétique collectif à distance et par intention.

 

Formats des vidéo-ateliers à télécharger : MP4

Durée totale de 2 heures

 

 
 
Pour la description complète de ce produit, suivez ce lien.
Procurez-vous dès maintenant « MCS Enfance » - Option 3 versements mensuels égaux (En téléchargement)
 

 

 suite...